dimanche 11 juin 2017

La Grèce 2.0

 C'est au début de Novembre que je retrouve la Grèce ou je n'étais plus venu depuis trois ans, je retrouve avec plaisir ses merveilleux paysages et son soleil chaud en ce début d'hiver. Ma traverse du pays commence dans les montagnes pour ce rapprocher de la mer que je retrouve après la traverse de Thessalonique, je longe ensuite la cote grec jusqu'en Thrace grâce a une route formidable ou je multiplie les rencontres (cyclos Australien, Brésilien ou Suisse et auto stoppeur Polonais), les grecs m'ouvrent souvent leurs portes, me saluent et m'offrent parfois le thé ou le Raki. Je profite de temps a autres de la vacance des maisons du bord de mer devenue inhabitables par la montée des océans, de splendides et luxueuses habitations s'effondrant inexorablement. J'avance d'une centaine de kilomètres par jour grace a un temps très clément. Les villages que je traverse sont le plus souvent désert et en attente de la saison touristique. C'est a cent kilomètres de la Turquie que j'entame mon demi-tour vers la Serbie, il est maintenant trop tard dans l'année pour s'aventurer plus a l'Est, je reviendrai bientôt. Le chemin est cette fois diffèrent, je serpente entre les montagnes jusqu'à rejoindre le lac de Dojran ou je passe ma dernière nuit en Grece. Et c'est après une nouvelle traverse de la Macedoine marque de belles rencontres et de bon accueils que je retrouve mes amis Serbes.
 
 les Photos :































Demi tour.

Le temps est relatif, heureusement. Demi-tour donc, tant d'invitations et de rencontres ont considérablement ralenti mon avancée vers la Nouvelle Zelande. En France, en Autriche, en Hongrie, en Vojvodine, en Bosnie, en Serbie du sud, en Macédoine et en Grece, d'une nuit a plusieurs semaines, de mariages en fetes de village j'y suis partout bienvenu. Un voyage certe plus lent que les précédents mais aussi très épanouissant, l'hospitalité des Balkans marquera définitivement ce voyage, j'y rencontre une multitude d'amies et parfois plus. Sur ma route je redécouvre la formidable générosité des gens que je croise et qu'il m'est nécessaire de remercier. C'est après avoir dépose mon vélo chez mes amis Serbe que je prends l'avion pour Paris, non sans avoir pris un malin plaisir a photographier l'affiche prometteuse de l'aéroport de Skopje : "Welcome in Macedonia"... Vaste programme.









1 commentaire:

  1. Une petite pensée à toi depuis Concarneau. Nous somme réunis devant des TRI MARTOLOD... Nous imaginons que la bière Iranienne est aussi bonne? Envoi nous le lien de ton passage à la TV. Bonne route à toi et à bientôt sur ton blog, on à hatte de te lire. Des bizh. Francine, Mathilde, Claude et François.

    RépondreSupprimer

Dubai

Une escale particulière J'arrive à Dubai après douze heures de bateau depuis l'Iran, je passe la douane sans problème, nouveau...